Le KONJAC

KonjacQuelle est l’origine du Konjac ?

Nom usuel : Konjac Konnyaki, langue du diable,  Konjac mannane, shirataki, farine de konjac, racine de konjac

Nom scientifique latin : Amorphophallus Konjac, Amorphophallus rivieri

Famille des Araceae

Côté nature : le Konjac est une plante vivace  qui pousse principalement dans les forêts de l’Asie du Sud Est. Cette plante pousse à partir d’un rhizome tubéreux.

 

Qu’est ce qui explique l’engouement actuel pour le Konjac, en Occident ?

Tout d’abord, en Orient, on y extrait une farine composée de fibres solubles, très appréciée des japonais pour ses vertus minceurs et médicinales.

Le Konjac est cuisiné depuis plus de 2000 ans

Dorénavant en Occident, cette plante est surtout renommée pour les produits alimentaires qui sont tirés de son bulbe au regard des vertus minceurs au départ, et aussi médicinales in fine.

C’est le nouvel aliment, à faibles valeurs caloriques ayant des vertus détox, « chéri » des rayons diététiques.

 

Quelles sont les vertus médicinales détectées dans le Konjac ?

Le Konjac avait été utilisé, initialement,  pour ses vertus médicinales dans le traitement contre le diabète et contre le cancer. Il a vite trouvé sa place dans les assiettes de chacun d’entre nous.

La raison : ses fibres ralentissent la digestion, le glucose,  et redistribuent plus lentement, et en conséquence régulent  ainsi la glycémie.

 

Quelles sont les différentes formes de présentation du Konjac à notre disposition ?

Il se présente sous plusieurs formes :DSC_0003~2

  • Shirataki, sous forme de vermicelle. Se consomme alors comme des pâtes
  • Kishimen, forme de tagliatelles
  • Gohan ou riz
  • Konnyaku, ou Konjac en bloc. Ebouillanté et coupé en morceaux, il se mélange à des gratins de légumes et à des salades de fruits, cuisiné comme le tofu
  • Farine
  • Poudre, épaississant pour flans ou sauces
  • Gélules consommées comme des remèdes « coupe-faim »

 

Quels sont les points positifs ?

  • La fibre du Konjac, le glucomannane, est un véritable piège à graisses et sucres
  • -10 calories pour 100g, faible teneur calorique
  • Capture et aide à éliminer les toxines lors de la digestion
  • Est riche en fibres et donc améliore le transit intestinal
  • Effet de satiété
  • Aide à faire baisser le taux de mauvais cholestérol
  • Se marie avec beaucoup de types d’aliments sucrés et salés
  • Est apaisant pour l’estomac
  • Peut aider à contrôler la glycémie
  • Se conserve plusieurs mois dans son emballage
  • Absorbe jusqu’à 100 fois son volume d’eau

 

Quels sont les points négatifs ?

  • Le Konjac ne contient ni vitamines ni minéraux
  • Ne possède pas d’effet sur les pulsions alimentaires (envie de salé, de sucre ou de gras)
  • Modifie les effets de certains médicaments contre le diabète
  • Ne possède pas de saveurs

 

Où se procurer du Konjac ?Konjac cuisiné

Il se trouve :

  • En supermarché,
  • Dans les magasins bios

Mais aussi

  • Dans les épiceries asiatiques.

 

Comment le consommer ?

Il est à remarquer que  le Konjac  est facile à cuisiner et à intégrer dans les plats du quotidien.

 

Précautions d’usage :

Il s’agit de respecter les points suivants 

  • Equilibrer ses repas et avoir de « vrais » féculents au moins 1 à 2 fois par jour.
  • Boire beaucoup d’eau afin que le Konjac gonfle dans l’estomac et éviter ainsi l’obstruction de l’estomac
  • Espacer la prise de Konjac avec les médicaments afin d’éviter au glucomannane d’emprisonner les vitamines et les minéraux des médicaments et aux fibres l’absorption des médicaments

 

Forme récente de présentation : Thé à boire avec les précautions requises 

Depuis peu, en France, on le trouve aussi sous forme de thé. Ce thé a le principal avantage du Konjac : son effet coupe-faim. Il est composé de Konjac, d’agar-agar, de thé oolong et de radix puerariae.  Néanmoins il est déconseillé d’en boire des litres.  Recommandation : deux tasses par jour

 

Contre – indication :

Le Konjac est déconseillé en cas d’occlusion intestinale

 

Effets indésirables :

L’absorption de Konjac peut occasionner les effets indésirables ci-après :

  • Des gaz,
  • Des selles molles,
  • Une sensation d’avoir trop mangé.

Ces gènes disparaissent en réduisant le dosage.

 

Conseil pratique d’utilisation :

Mieux vaut commencer par une faible dose d’utilisation et augmenter progressivement.

 

 

Bonne utilisation raisonnée du Konjac

Avec l’ADS

Partager