NUX VOMICA

 Médicament homéopathique :  NUX VOMICA

 

1- ORIGINE- FAMILLE-DESCRIPTION-PRINCIPE ACTIF :

L’origine de Nux Vomica est : Strychnos nux-vomica ou la noix vomique.

Description : Il s’agit d’un arbre sempervirent originaire de l’Asie du sud-est.

Famille : les Loganiacées.

Partie utilisée pour l’usage médical: La semence, à l’intérieur des fruits ronds de couleur vert à orange de l’arbre.

Le principe actif est la strychine, un alcaloïde.

 

2-PATHOGENESIE –Spécificité de l’Homéopathie :

L’homéopathe va rechercher des symptômes homéopathiques.

Pour Nux vomica, l’écoute et l’observation du comportement du patient savent révéler :

  • Syndrome gastrique et digestif spasmodique :

♦ Langue propre à la partie antérieure mais chargée d’un enduit blanc jaunâtre à la base
♦ Amélioré par une petite sieste, un  repos court après le repas
♦ Amélioré par le vomissement provoqué

  • Irritabilité, colère, agressivité sur le plan psychique :

♦ sujet neurobilieux, exposé aux excès de vin et de table,
♦ impatient, colérique pour des motifs insuffisants

  • Syndromes neurologiques et sensoriels : hyperexcitabilité, hyperesthésie, intolérance :

 aggravé par le froid, le courant d’air, le bruit
♦ aggravé au réveil…
3- INDICATION DENTAIRE :

Ce médicament homéopathique est, spécialement indiqué dans les suites d’anesthésies, lors de nausées et de risques de vomissements durant les soins dentaires chez des personnes affairées «  mangeant et arrosant copieusement leurs repas ».

Dans ce cadre indicatif, il participe à assurer un meilleur drainage du produit anesthésique, en favorisant un meilleur fonctionnement des voies gastro-entéro-hépatiques.

Avec ce rôle d’élimination, il constitue un bon remède pour atténuer les effets secondaires des médications nécessaires.

En effet, certains patients se plaignent après anesthésie, d’avoir mal au point de la piqûre ou au sein de la muqueuse environnante. Avec ce remède, ces désagréments sont minorés.

C’est, aussi,  un médicament typiquement utilisé en guise de premier recours, contre « la gueule de bois » avec excès d’alcool, et,  après un repas copieux  de fête (syndrome du lendemain de fête).

Ce remède est le bienvenu avec l’arrivée des Fêtes de fin d’année qui sont en préparation.

 

4- FORMES GALÉNIQUES et POSOLOGIE :

  • Les formes usuelles pour l’usage homéopathique sont : tube, dose, ampoule buvable.
  • En post-intervention d’acte avec anesthésie :

♣ Classiquement : Nux vomica en 4 CH ou en  5 CH : trois doses

1 dose par jour, 3 jours de suite à commencer le jour même, juste après l’intervention.

♣ MAIS, -1 dose par jour ou 9 à 10 granules par jour, 8 jours de suite à commencer le jour même, juste après l’intervention en cas de mauvaise fonction connue d’élimination du patient.

En prévention de nausées chez le biotype Nux Vomica :

♣ Nux Vomica en 4 CH ou en 5 CH, 5 granules sur le fauteuil, puis prescrire en 7 CH, 5 granules le matin au réveil, pendant la durée des soins dentaires.

 

Le Fondamental de ce remède :
Action dans les suites d’actes
Utilisant l’administration d’anesthésie,
Lors de nausées avec risque de vomissement au cours des soins dentaires.
Il est,  spécialement, recommandé chez les sujets ayant une tendance générale à mal éliminer.
 
Un remède aux grands effets !

 

Partager