Les Implants Dentaires … (Partie II)

Un peu d’histoire …vers le chemin des implants dentaires

Un peu de compréhension

 

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une  racine artificielle saine.

Elle peut présenter communément la « forme d’une vis », « la forme anatomique reproduisant la racine dentaire », des formes adaptées vouées à jouer le rôle de racine dentaire.

 

Quels sont les avantages de l’implant dentaire ?

  • Retrouver son sourire, carte de visite esthétique personnelle
  • Avoir une plus grande confiance en soi en retrouvant le plaisir de croquer la vie à pleines dents
  • Avoir une apparence rajeunie associée à une meilleure santé car les dents soutiennent le contour du visage et des lèvres.
  • Les implants sont traités comme de vraies dents en matière d’hygiène bucco-dentaire. Pas de caries dentaires
  • Préservation du capital osseux
  • Sécurité avec un taux de succès d’intervention d’au moins 90% sur une période pouvant aller jusqu’à 16 ans
  • Amélioration des facultés masticatoires entrainant une amélioration de la digestion
  • Sensation d’avoir une racine naturelle pour les patients équipés avant de prothèse amovible

 

Inconvénients de l’implant dentaire :

  • Le coût.
  • L’appréhension de la chirurgie
  • L’impossibilité médicale au regard du terrain, de la santé de la personne considérée

 

Quel est le coût approximatif de l’implant dentaire ?

La fourchette de prix en France est de 900 à 1500€ (implant sans la couronne).
En outre, entre aussi en compte, dans le coût, la notoriété et l’expérience du praticien.
De plus le choix du système implantaire intervient  également dans le tarif global.

 

Y-a-t-il un remboursement par les caisses de sécurité sociale ?

Les Caisses d’Assurance ROULETTE MADEEASIERRoulette:one of my favorite table games; the third most popular mobile online casino game worldwide,after slots and video poker. Maladie ne prennent pas en charge le protocole opératoire comme c’est le cas en Belgique ou pour les personnes de 70 ans une prise en charge est presque totale.

Depuis quelques années maintenant, la sécurité sociale en France,  fait un effort de remboursement d’implants dentaires

Par exemple, chez les enfants présentant certaines agénésies dentaires, c »est-à-dire, chez des  enfants naissant sans incisives latérales supérieures, notamment.

De toute façon, le praticien doit  remettre au patient un devis détaillé des phases chirurgicale et prothétique.

En France, la prothèse dentaire fixe mise sur un implant n »est pas prise en charge par la sécurité sociale.

 

Le coût donc dépend  :

  • des prix pratiqués par le praticien
  • du nombre d »implants dentaires
  • de la difficulté des interventions
  • de la nécessité d »augmenter le volume osseux initialement.

 

Quelles sont les contre-indications de l’implant dentaire ?

  • Contre-indications générales relatives à la santé du patient : diabète non équilibré ; immuno-dépression ; porteur de valvulopathie ; glomerulonephrite; infarctus du myocarde récent; ostéoporose avec prise de certains traitements par voie intraveineuse de la famille des biphosphonates.
  • Contre-indications locales absolues : irradiation au niveau de la zone concernée (suite à une tumeur).
  • Contre-indications relatives : patient tabagique et/ou alcoolique ; femme enceinte; prise d »anticoagulants; séropositifs ; défaut d »hygiène buccale.
  • Contre-indications locales relatives : le volume osseux disponible (qu »on peut parfois compenser notamment à l »aide de greffes osseuses). Certaines maladies de la gencive (lichen, leucokératose…) à traiter au préalable et toute infection dentaire à proximité.

 

 

Vers les techniques des implants dentaires pour être mieux dans sa bouche…


Partager