Les Implants Dentaires … (Partie I)

Un peu d’histoire…. vers le chemin des implants dentaires.

Quelles sont les dates de la mise en exergue des implants dentaires ?

De nombreuses dates ont marquées le passage vers la création des implants dentaires. Nous allons en approcher quelques-unes : 

 

Parmi les grandes dates :

♠     1565 : Pétronius utilisa une plaque en or pour obturer une fissure palatine
♠     1809 : Maggiolo expérimenta des racines en or , support de dents en ivoire
♠     1887- 1889 : Harris et Derry tente des racines en plomb
♠     1891 : Gramin implante des dents en porcelaine fixées avec de la Gutta
♠     1926 : Brill utilise du caoutchouc
♠     1937 : Muller implanta un bloc de platine recouvert de porcelaine
Schneider implanta une racine d’ivoire renforcée par de l’or
♠     1942 : racines taillées dans de l’os

 

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une racine artificielle saine.
Elle peut présenter communément la « forme d’une vis », « la forme anatomique reproduisant la racine dentaire », des formes adaptées vouées à jouer le rôle de racine dentaire.

 

Quel est le matériau utilisé ?

Plusieurs types de matériaux existent.
Notamment :

  • En Titane, en général (parfaitement biocompatible et solide)
  • En Zircone (utilisé pour la partie métallique sous la céramique)
  • ou polymère

La zircone connaît un recul d’utilisation plus approximatif que le titane.
Le titane est  utilisé avec un recul scientifique et clinique plus conséquent, plus satisfaisant.

 

Où est-il positionné ?

Généralement, l’implant est ancré dans l‘ os alvéolaire pour remplacer une ou plusieurs dents perdues ou endommagées et sur laquelle est placée une dent prothétique.

 

Quel est le rôle de l’implant dentaire ?

L’implant évite ou accompagne l’usage de :

  • Prothèses complètes (« dentier » ou prothèse totale mobile),
  • Prothèses partielles (prothèse partielle mobile) ou de
  • Bridges.

 

L’implant peut éviter « l’appareil » ?

La dent manquante est remplacée par l’implant pour racine, en profondeur, et par inlay core et couronne pour la partie coronaire de la dent réhabilitée.

 

Sous quelle forme se présente l’implant dentaire ?

Sa forme est  communément :
Cylindrique
Ou
Conique
En forme de vis sans fin.

 

Quelle est la dimension de l’implant dentaire en bouche ?

Sa dimension :
Diamètre et Longueur dépend de la Profondeur et de l’Epaisseur de l’os devant recevoir l’implant.

 

Quant au matériau et à sa biocompatibilité, qu’en est-il ?

La fabrication d’un implant dentaire nécessite l’utilisation de  bio matériaux   ne provoquant pas de réaction pathologique dans les différents tissus humains avec lesquels ils sont en contact.

Les fabricants privilégient titane et zircone.
Ces deux matériaux présentent pratiquement les mêmes caractéristiques : une grande résistance et une parfaite bio compatibilité avec le système osseux.

Néanmoins, Plus de recul et de sécurité sont déclarés avec le titane, matériau hautement souhaitable.
La zircone est souvent préféré pour des raisons esthétiques. De couleur blanche, elle se marie en effet bien avec la gencive et empêche l’apparition de résidus gris, notée parfois avec le titane.

 

L’implant et la prothèse partielle ou totale  mobile : rétention-stabilisation-sustentation 

L’implant dentaire peut servir à stabiliser une   prothèse dentaire amovible partielle ou complète qui ne tient pas en bouche.
Pour ce faire, deux à quatre implants sont placés avec des boutons pressions ou une barre d’ancrage.

 

L’implant et l’orthodontie (« redressement des dents mal positionnées ») 

Il existe aussi un autre type d’implant, mis temporairement en place pour remplacer une dent manquante, ou pour servir de moyen d’ancrage à des forces orthodontiques.
Dans ce cas, l’implant est beaucoup plus petit et ressemble à un petit clou. Il est posé directement, sans dégager la gencive, et sera retiré une fois le traitement orthodontique terminé.
Pendant l’intervention de pose de l’implant dentaire, le patient, sans aucune limite d’âge, est anesthésié localement avec une prémédication anxiolytique ou est endormi sous anesthésie générale, dans les 2 cas il ne sent rien.

Après l’intervention la plupart du temps les suites sont modérées et la douleur cède aux antalgiques.

 

Vers les techniques des implants dentaires pour être mieux dans sa bouche

Partager